J34 à J38 (30 mai au 3 juin) : Mile 566 à 651


J34 (30 mai) : Mile 566 à 583

Cheryl nous fait un petit-déjeuner royal avec des pancakes aux myrtilles, du jus d’orange, des saucisses, une salade de fruits géante et du café. Du coup on traîne un peu, on resterait bien si on s’coutait. Mais bon, le chemin nous attend et on le rejoint vers 09h30 après remerciements très chaleureux pour nos hôtes.

On part pour une belle montée qui va nous mener sur des crêtes magnifiques. Il y a plein de California puppies (des coquelicots oranges) et de beaux Joshua Trees, ces arbres cactus velus. Au sommet, c’est l’heure du déjeuner et je me trouve un joli coin sous un arbre. C’est bien agréable ce beau temps qui est revenu.

Ensuite, le chemin fait route commune avec une piste de motos et 4×4. C’est bien moins agréable, la piste est ravinée, les virages sont en dévers, il y a des grosses marques de pneu séchées… Bref, c’est très désagréable pour les pieds et ça va durer 4 miles. On franchi une deuxième montagne puis on redescend sur l’unique point d’eau de la journée où je retrouve Rémi et Joris qui étaient pourtant partis la veille. En fait, ils ont fait une intoxication alimentaire et ont passé la journée ici malades comme des chiens !

Je m’installe avec eux pour passer la nuit. Fred nous rejoint 3 heures plus tard car il a 2 ampoules qui lui font mal.


J35 (31 mai) : Mile 583 à 603

La journée est encore belle. Je pars avant dernier du groupe mais vite je les dépasse tous car ils ne sont pas bien en forme. On chemine tranquillement dans des forêts de chênes et de sapins. Ça sent bon et c’est ombragé.

Je passe le mile 600 qui est marqué par des pommes de pin cette fois-ci.

Je refais le plein d’eau à la seule source de la journée où beaucoup d’autres randonneurs vont camper. Trop de monde pour moi, je file 3 miles plus loin et trouve un beau spot en pleine forêt pour passer ma nuit. Comme j’arrive assez tôt vers 15h30, je me pose pour une petite sieste tranquille.


J36 (1er juin) : Mile 603 à 630

Je me lève tôt ce matin vers 5h00 pour un départ à 6h00 car aujourd’hui sera une longue journée sans eau (prochaine source à 34 miles) et nous allons redescendre dans le désert où il devrait faire bien chaud.

Je pars donc avec 5 litres d’eau et c’est lourd. Le début est très beau en sous-bois avec le soleil qui se lève. On voit plein d’écureuils qui courent sur le chemin et dans les arbres, les oiseaux chantent, la forêt se réveille tranquillement et je suis seul au monde. Je chemine comme çà et au moment où je me pose la question d’une petite pause à l’ombre, je passe un flanc de montagne et bim ! C’est le désert, d’un coup. Pas un coin d’ombre, pas un arbre, et la chaleur grimpe. J’arrive finalement à un croisement avec une piste et surprise, une water caché m’attend (des bonbonnes d’eau amenées par les Trail Angels). Je me pose un peu et boit 1 litre d’un coup. Ça rafraîchit et ça fait du bien. Il est 11h00 et le reste de la journée va se passer dans le désert. J’entame une bonne côte dans du gros sable lourd, c’est laborieux. Arrivé en haut, je repère un Joshua Tree qui va me fournir une petite ombre pour la moitié de mon corps et me permettre de manger pas trop exposé.

Je reprend ma marche avec encore 2 montagnes à franchir. Le ciel se couvre avec de gros nuages noirs et le tonnerre gronde. Je pousse ma journée un peu plus loin que prévu car il y a un col où se trouve souvent une water cache et cela me placera au début d’une grosse côte que je préfère attaquer de bon matin à la fraîche.

J’arrive bien fatigué vers 17h30 après 27 miles (42km soit un marathon ) et 1800 mètres de dénivelé positif. Il pleut un tout petit peu puis le vent se lève fort (on est sur un col). La water cache est bien remplie. Je mange rapidement et file sous la tente pour un repos bien mérité


J37 (2 juin) : Mile 630 à 651

J’attaque donc directement par la montée de 5 miles qui est assez raide mais vraiment très belle et il fait bien frais en partant à 7h00. On retrouve rapidement de la végétation d’altitude avec des sapins. Le sommet est à 7000 pieds et on va y rester la majeure partie de la journée. Du sommet on voit le désert derrière nous et se profilent les contreforts de la Sierra Nevada. On voit les premiers sommets enneigés qui ne sont désormais qu’à 3 jours de marche !

Vers 11h00 le ciel se couvre et il se met à pleuvoir alors que le ciel était bien bleu et la température à 28 degrés. Je me remets en tenue de pluie et 30 minutes après il fait tout noir, la température chute de 20 degrés d’un coup et une tempête de grêle s’abat sur moi pendant un bon quart d’heure pour se retransformer en pluie ensuite. Les grêlons font 5 bons millimètres et me fracassent le crâne. Mes mains sont gelées. Bien sûr, pas d’abris. Je courbe la tête et le dos et poursuis mon chemin de croix en me demandant bien ce que j’ai fait pour mériter ça… J’ai un peu l’impression d’être Ulysse dans l’Odyssée parfois. Après ce petit intermède grêleux, le ciel se découvre et il fait chaud à nouveau. Je fais donc ma pause déjeuner et fais sécher mes affaires.

J’entame ensuite la dernière descente qui va me mener près de la route où je ferai du stop pour Ridgecrest.

J’arrive au campground vers 15h00 et un fabuleux Trail magic est là avec des boissons fraîches, des gâteaux et des fruits. Il y a même un gâteau à la crème et à la fraise qui arrive en même temps que moi. Je vais me poser là pour ce soir et demain matin je ferai du stop.


J40 (3 juin) : Mile 651

Je me lève tranquillement vers 7h00. Il n’a pas plu cette nuit mais tout est trempé de rosée. Je prends mon petit déjeuner en faisant sécher ma tente puis je marche le mile qui me sépare de la route. Je fais du stop un peu laborieusement : la première voiture me laisse à un carrefour 10 miles plus loin, mais il m’en reste encore 10 autres. Là j’attends 40 bonne minutes en plein soleil avant d’avoir un deuxième ride qui m’amène à Ridgecrest. Il fait 37 degrés à 10h00, c’est une cuvette dans le désert. Demain il fera 39 degrés.

Je prends une chambre double au motel et j’attends mes 3 compères qui vont arriver en début d’après-midi. On va rester 2 nuits ici avant d’attaquer les 50 miles qui nous mèneront à Kennedy Meadows. Là, on verra quand on rentrera dans la Sierra en discutant avec les gars du coin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s